Brise Lames II

Port d’attache : Brest

Année et lieu de construction :
1933 - Chantier Eliés (Carantec)

Histoire :
Brise Lames II , côtre de pêche à vivier a été lancé en 1933 par le chantier Eliés à Carantec pour Jean-Marie le Saout sous le matricule MX 2720.
Il a été en pêche jusqu’en 1960. Les métiers pratiqués étaient le casier de mars à septembre, la palangre d’octobre à février et la senne en rivière en automne.

Le projet :
En 1990, le chantier Le Coz à Roscoff effectua une première restauration. A l’époque, les réparations n’avaient pas affecté son authenticité et une grande partie des matériaux du bateau sont d’origine.

Le bateau a été racheté en vue de sa restauration par l’Association « Brise Lames » constituée par les charpentiers de marine du chantier du Guip et leurs amis.
Leur but est de pouvoir naviguer à la voile à partir de Brest et du Golfe du Morbihan (sites du Chantier du Guip) et d’aller à la rencontre des autres acteurs du patrimoine maritime breton (navigation côtière, participation aux fêtes et évènements nautiques, formation à la voile).
Il permettra l’apprentissage et la pratique de la voile par les charpentiers de marine qui quoique restaurant les bateaux ne sont pas toujours propriétaires de bateaux
Cette connaissance du milieu maritime enrichira aussi beaucoup leur pratique professionnelle au service du patrimoine maritime breton.

Le saviez-vous ?
Brise Lames II sera le seul voilier à vivier ouvert navigant encore en France.
Brise lames II est le dernier grand côtre de Carantec qui est parvenu jusqu’à nous

Soutenir

Lire la vidéo